Impression sur métaux

Home > Technologie > Additive Fertigung > Impression sur métaux

Il n’y a pas de procédé comparable à l’impression sur métaux. Là où l’on voit la CNC ou d’autres moyens de production échouer, ce processus est polyvalent et fiable pour les structures complexes. Elle est désormais utilisée pour de nombreux moyens de transport, du train à la navigation spatiale en passant par l’aviation. Le Switzerland Innovation Park Biel/Bienne met en avant le développement et l’utilisation de ce processus dans le Swiss Advanced Manufacturing Center.

SLM/DMLS

La fusion sélective par laser (SLM) et le frittage métallique par laser direct (Direct Metal Laser Sintering – DMLS) produisent des pièces à partir de la même méthode que le SLS, à la seule différence que le SLM et le DMLS sont utilisés dans la production de pièces métalliques. Le SLM est utilisé dans la production de pièces purement métalliques tandis que le DMLS a également la capacité d’imprimer avec certains alliages. Généralement et contrairement au SLS, le SLM et le DMLS nécessitent également un support afin de pallier aux contraintes résiduelles générées pendant le processus de construction, contribuant ainsi à limiter le risque de distorsion. Le DMLS est le processus de fabrication additive métallique le plus solidement établi avec le plus grand parc installé.

Les technologies de fusion de poudres métalliques (Power Bed Fusion – PBF) offrent une grande liberté de conception, permettant ainsi de construire facilement des pièces à géométrie complexe. En général, les pièces présentent une grande résistance et rigidité, avec un large éventail de méthodes de post-traitement. Ainsi, la technologie PBF est souvent utilisée pour fabriquer des pièces finies. La PBF présente cependant certaines limites souvent associées à la finition des surfaces (porosité et rugosité des surfaces), au rétrécissement ou à la distorsion ainsi qu’aux difficultés associées à la manipulation et à l’élimination de la poudre.

Retour haut de page